Exemples issus de "la rééducation de l'écriture de l'enfant" de Chantal THOULON PAGE

Dysgraphie raide

Dysgraphie impulsive

 

 

Diplômée d'une licence en psychologie et professeur des écoles depuis 13 ans, j'ai rencontré beaucoup d'enfants en difficulté lorsqu'ils écrivent (lenteur, illisibilité, tension pouvant causer des souffrances physiques....). Les parents et les enseignants se sentent souvent impuissants pour les aider.

J'ai donc décidé de me former à la graphothérapie afin de pouvoir détecter la dysgraphie et y remédier.

Je suis membre de l'association européenne des graphothérapeutes AGAME qui attache une importance particulière à la recherche sur les troubles de l'enfant(https://www.agame.pro/).  

Qu'est-ce que la dysgraphie ?

 

Julian de Ajuriaguerra la définit ainsi : "tout enfant chez qui la qualité de l'écriture est déficiente alors qu'aucun déficit neurologique ou intellectuel n'explique cette déficience".

 

Il identifie quatre types de dysgraphie :

  • la dysgraphie raide :

La tenue du stylo est crispée, l'écriture est souvent lente.

  • la dysgraphie molle :

Le tracé est relâché, il y a un aspect de négligence dans l'ensemble.

  • la dysgraphie impulsive :

Le tracé est précipité, projeté de gauche à droite, la structure des lettres est sacrifiée pour la vitesse.

  • la dysgraphie lente et précise :

Le tracé est très lent, les lettres sont très structurées, le graphisme est appliqué et maintenu au prix d'un effort épuisant.

Dysgraphie molle

Dysgraphie lente et précise

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icon

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com